Vide-grenier de la Fête des mères à Marceau

Le dimanche 26 mai, jour de la fête des mères, la caserne Marceau ouvre ses portes. De 9 heures à 17 heures, le
Collectif Marceau organise un vide grenier . Des stands et le food truck Des Crêpes et des idées attendront
votre balade dominicale.

Si vous souhaitez exposer, il reste encore quelques places.

Inscriptions

Réservez votre emplacement dès aujourd’hui en remplissant la fiche d’inscription et en payant directement en ligne (ou en envoyant un chèque).

Paiement en ligne

Règlement

Horaires

  • Accueil des exposants de 7 heures à 8 h 30
  • Ouverture au public de 9 heures à 17 heures
  • Démontage de 17 heures à 20 heures

Marceau Choisi – Le Collectif Marceau vous parle du quartier

Ce journal est empreint du bouillant mélange d’enthousiasme, de créativité et de modestie des bénévoles qui l’ont créé. Il a vocation à parler de vous, de nous, des initiatives, des personnages qui font ce quartier si populaire et vivant qu’est Carnot-Marceau, sans oublier les questions liées à son présent et, peut-être plus encore, à son futur.

Soutenez le Marceau Choisi

Vous pouvez soutenir ce nouveau journal gratuit en contribuant à notre campagne de financement participatif.

Téléchargez le journal en PDF

Numéro 4 – Janvier 2024

Un quartier à bonne école – Le poster du numéro 4 du Marceau Choisi est consacré à l’école Léon-Berland, avec la participation des élèves de CE2. Merci à leur enseignant et enseignante.

Retour sur l’assemblée générale du Collectif. Il se porte bien mais on a besoin de votre soutien !

Un siècle d’images animées à Carnot-Marceau. Les films de la Cinémathèque de Nouvelle-Aquitaine sont visionables en ligne.

La caserne Marceau, nouveau terrain de jeu pour les enfants ? On en rêve.

Qui était Sadi Carnot ?

(B)rêve de quartier : Louise et Léonie nous parlent du Père Noël.

Et l’annonce pour l’expo photo du 28 janvier au pavillon de l’Horloge.

Numéro 3 – Septembre 2023

Le Collectif Marceau profite du Forum des associations, qui a été organisé un temps dans la caserne pour aborder la question de la vie en association et dresser un rapide portrait du tissu associatif de Carnot-Marceau. On en profite pour revenir sur le fonctionnement démocratique du collectif. Un reportage photo propose aux lecteurs et lectrices d’entrer chez Emmaüs, l’un des phare du quartier.

Page 2, trois annonces : le pique-nique et l’expo organisés dans la caserne entre le 22 et le 24 septembre, les Rencontres d’Architecture en Mouvement du 12 au 14 octobre et le nouveau départ pour la caserne avec des marchés publics déjà lancés par la Ville de Limoges. On revient aussi sur l’histoire du bâtiment situé à l’angle des rues Beyrand et Châteauroux.

Enfin, en dernière page, Sylvie Morliéras, présidente de l’association des Chiens guides d’aveugles du centre-ouest nous présente l’école de chiens guides et nous parle de son attachement au quartier. Merci à Elyo, apprenti-journaliste du Mot passant, qui a rédigé la (B)rêve de quartier.

Imprimé avenue de Turenne par et avec le soutien de Free Press, ce numéro est tiré à 1500 exemplaires pour être distribué sur le marché samedi 2 septembre, dans les commerces et au Forum durant tout le weekend.

Numéro 2 – Juin 2023

Le dossier de ce deuxième numéro est consacré à la diversité comme richesse du quartier à travers la cuisine. Il y est question des échanges, de la qualité des propositions, de métissage, de traditions et d’inventions. Le tout est illustré en dessin.

On fait le point aussi sur la caserne et le futur bus à haut niveau de services en revenant sur nos deux rencontres organisées avec la ville et la métropole de Limoges.

C’est Isabelle Braud, du collectif Art et Quartier qui répond à nos trois questions tandis que Marilou, qui écrit pour le Mot passant, le journal du collège, nous invite à rêver d’un futur plus vert.

Numéro 1 – Avril 2023

Ce n’est pas sans émotion que le Collectif Marceau vous fait part de la sortie du tout premier numéro de son journal du quartier écrit, édité et imprimé pour vous, le Marceau Choisi

Ce journal, empreint du bouillant mélange d’enthousiasme, de créativité et de modestie des bénévoles qui l’ont créé, a vocation à parler de vous, de nous, des initiatives, des personnages qui font ce quartier si populaire et vivant qu’est Carnot-Marceau, sans oublier les questions liées à son présent et, peut-être plus encore, à son futur.

Concours photo et exposition à la caserne Marceau

Le Collectif Marceau organise une exposition de photographies du quartier dans le Pavillon de
l’horloge les samedi 27 janvier et dimanche 28 janvier.

Nous vous invitons à participer à cette exposition en nous envoyant vos photos du quartier.
Il peut s’agir de photos anciennes , ou actuelles, noir et blanc ou couleurs.

Deux prix seront à gagner pour la meilleure photo du jury et celle du public. Il s’agit de
deux bons d’achat offerts par nos commerçants du quartier : Hall’Océan et Le bois
d’Amalthée
que nous remercions de leur générosité.

Voici ce que nous vous proposons :

Avant le 14 janvier : envoyez vos photos par mail (2 maxi) à l’adresse suivante :

Du 15 au 20 janvier : sélection par le jury en fonction des demandes et de la place
disponible. Validation de votre photo. Si vous disposez de vos propres tirages, n’hésitez pas à le mentionner.

Samedi 27 à dimanche 28 janvier : exposition, vernissage et remises des prix.
Nous espérons que cette nouvelle action dans la caserne vous séduira.

Il y a un artiste photographe en chacun de vous, laissez-vous tenter, laissez-le s’exprimer.

Ce sera aussi le moyen de se revoir ou de se rencontrer.

Un siècle d’images animées à Carnot-Marceau

Découvrez en intégralité les films projetés lors de la soirée du 29 janvier, organisée avec la Cinémathèque de Nouvelle-Aquitaine à l’hôtel du département de la Haute-Vienne : Un siècle d’images animées à Carnot-Marceau (1880-1990).

La Place Carnot à Limoges

Quelques vues de la place Carnot à Limoges en 1943.

Circulation routière au rond-point place Carnot à Limoges dans les années 1960.

L’arrivée à Limoges par la nationale 20

Entrée dans Limoges par la RN20 en 1963.

Le parc Victor-Thuillat

Jeux d’enfants au parc Victor-Thuillat dans les années 1980.

Aperçu de l’avenue Émile-Labussière et du parc municipal Victor-Thuillat à Limoges.

Quelques vues du parc Victor Thuillat à Limoges en 1966, un an avant son réaménagement.

Espaces verts de la ville de Limoges, parc Victor Thuillat et jardin d’Orsay en fin d’aménagement en 1967.

Le 63e régiment d’infanterie

Cérémonie d’hommage au 63e régiment d’infanterie à Limoges le 6 avril 1964. 

Inauguration de la place du 63e régiment d’infanterie en 1963, devant l’école Léon Berland.

Les funérailles de Léon Betoulle

Rassemblement devant l’Hôtel de Ville de Limoges et cortège funéraire jusqu’au cimetière de Louyat pour les funérailles de Léon Betoulle en décembre 1956.

L’avenue Émile-Labussière

Passage des cavaliers et des chars de la Division de Fer de Nancy avenue Émile-Labussière à Limoges après l’Armistice de juin 1940.

Plaisir de neige ! Un couple dégivrent le trottoir devant leur maison en décembre 1938.

Arrivée en gare des Bénédictins à l’occasion d’un mariage dans les années 1960 à Limoges. Photographies du couple, repas de famille et départ en train.

Et plus largement : un documentaire sur Limoges en 1970, la présentation de la ville de 1939 à 1941-1942, des scènes du quotidien à Limoges en mai 1937 et la deuxième Marche des facteurs.

La Cinémathèque de Nouvelle-Aquitaine

Créée en 2009, la Cinémathèque de Nouvelle-Aquitaine a pour mission d’assurer la collecte, la numérisation, la conservation et la valorisation du patrimoine régional cinématographique. Elle s’engage plus précisément à constituer la mémoire cinématographique de Nouvelle-Aquitaine d’origine amateur ou professionnelle pour la rendre accessible à tous notamment grâce au site Internet Mémoire filmique de Nouvelle-Aquitaine.

Forum des associations de Limoges 2023

Nous vous rappelons notre présence ce week-end au Forum des Associations (Parc des Expositions de Limoges). N’hésitez pas à venir nous rencontrer sur notre stand afin d’échanger !

Nous profitons de ce mail pour vous dire que notre exercice septembre 2022/août 2023 est clos. Nous aurons l’occasion d’en reparler lors de notre prochaine assemblée générale qui se tiendra fin novembre prochain. Nous vous en communiquerons le lieu et la date dès que possible. D’ores et déjà, nous tenons à remercier chaleureusement celles et ceux qui nous ont apporté leur soutien en réglant leur cotisation.

Et vous l’avez deviné ! nous ouvrons l’exercice septembre 2023/août 2024 en vous encourageant à régler votre cotisation correspondante. Elle reste toujours fixée à 5 € -ou plus !- et vous pouvez la verser soit directement lors de votre passage sur notre stand du Forum des Associations soit sur la page Adhérer au Collectif Marceau.

Nous vous redisons combien ces cotisations sont essentielles car elles nous apportent les ressources nécessaires pour mener nos différentes actions, par exemple notre nouveau journal Marceau choisi (le n°3 est tout chaud sorti de l’imprimerie et sera distribué demain sur le marché Marceau et sur notre stand du Forum).

Rappelons également qu’être à jour de cotisation ouvre le droit de vote à notre assemblée générale ! Nous comptons sur vous.

Atelier mixité sociale et culturelle

Le quartier Carnot Marceau présente une forte mixité sociale et culturelle. Le collectif Marceau qui prend en compte cette réalité dans ses orientations et ses actions organise un atelier en ligne le lundi 16 janvier à 18 h 30.

Comme à chaque fois, un intervenant extérieur est invité à partager son expertise ou son expérience sur le sujet. Il s’agit cette fois d’Antony Drugeon, président de l’association Saint-Denis Confluence basée en Seine-Saint-Denis.

Il nous présentera les projets menés par son association pour faire vivre son quartier et favoriser la participation de chacun et chacune : expos, chantiers participatifs, concours culinaires, journal…

Nous pourrons ensuite lui poser nos questions et partager nos réactions.

Inscrivez-vous en ligne

Assemblée générale 2022 du Collectif Marceau

Nous avons organisé notre assemblée générale ordinaire jeudi 24 novembre au Théâtre de l’Union à Limoges. Près de quarante membres y ont participé dans une ambiance studieuse, détendue et a

Nous avons présenté notre rapport d’activité annuel ainsi que nos projets en cours et ceux prêts à être lancés.

L’assemblée générale est intervenue opportunément quelques jours après la publication par la ville de la nouvelle version du projet, Marceau repensé. Un temps a été spécialement consacré à ce sujet et aux nombreuses interrogations de nos membres. La question du parcours du BHNS est évidemment revenue elle aussi dans les discussions.

Nous voilà à un tournant. Après avoir montré compétences et ténacité, fait valoir esprit de
responsabilité et d’indépendance, l’occasion se présente de penser encore mieux nos actions, de nous renforcer par l’apport de nouvelles compétences, de trouver des ressources qui manquent à nos nombreux projets.

Nous remercions chaleureusement l’équipe le théâtre et son équipe qui nous a accueilli.

Marceau repensé, V2 du projet de reconversion de la caserne

La ville de Limoges a présenté mardi 31 octobre les principes de reconversion de la caserne et les caractéristiques essentielles qui en découlent. 

Nous vous livrons nos premières réflexions, sous réserve de précisions attendues, sur ce qui est désormais une ébauche de projet arbitré par le maire.

Des évolutions qui concordent avec les approches du Collectif

Plusieurs éléments présentés vont dans notre direction :

  • L’ambition d’en faire un lieu de vie (nous entendons par là ce qui est affirmé en matière d’espace public généreux avec une dimension d’activité, donc d’emplois)
  • L’installation du marché dans l’enceinte (reste toutefois pour l’heure au conditionnel)
  • Un axe environnemental fort avec des espaces verts agrandis, un traitement du sol et des constructions répondant à des exigences environnementales maximum                                                       
  • Un programme de logements recalibré à 150 à 200 logements, contre initialement 300 à 350 envisagés
  • Une redynamisation du quartier et pas seulement de la caserne (valorisation du grand quartier Carnot Marceau, dommage que le plan n’expose pas le devenir de la place Marceau historiquement rattaché à la caserne comme place d’armes,)                                                                                 

Des interrogations

Le nouveau plan proposé intègre ces évolutions et fait légitimement naître de nouvelles questions :

  • Quid de la rue traversant l’espace, de son accès aux différentes mobilités, des différentes ouvertures du mur d’enceinte et du lien avec Carnot ? Plus généralement qu’en est-il de l’approche circulation /stationnement dans et autour de la caserne. Les compétences partagées  avec Limoges Métropole devraient nous éclairer sur ces sujets.                                                                          
  • Quelle affectation envisagée pour les bâtiments de l’ancienne caserne, comme les pavillons d’entrée, ou de l’Horloge ?
  • Les écuries : leur réhabilitation a pris des formes très différentes selon les villes disposant du même équipement (cf les casernes Beaumont à Tours). À Limoges, l’affectation aux deux types de logement (collectif, maisons de ville) semble possiblement ouverte entre les quatre zones figurant sur le plan. Avant l’irréversible, dans l’esprit de Marceau repensé, ne conviendrait-il de reprendre la question : préservation des écuries, en gagnant des logements nouveaux, soit intra-caserne, soit notamment par la rénovation du petit collectif ancien du quartier, fortement dégradé ?             
  • la dimension culturelle, au sens large du terme, n’a toujours pas trouvé sa place. Elle joue pourtant un rôle essentiel dans l’attractivité d’un espace qui se nourrit aussi de la présence d’équipements de restauration et de loisirs.

Aux élus et aux ingénieurs, nous souhaitons un beau travail pour faire émerger cet espace public généreux. 

Le Collectif Marceau est bien sur les rails. Démonstration est faite que nous pouvons être entendus. Nul besoin de tirer la couverture à nous. Nous savons les orientations que vous avez inspirées.

Nous reviendrons vers vous après avoir reçu des réponses aux questions que pose Marceau repensé. Enfin, vous avez été régulièrement consultés, et le serez encore. N’hésitez donc pas à partager vos impressions et interrogations.

Dans les prochaines semaines, le Collectif Marceau tiendra son assemblée générale. L’occasion de penser encore mieux nos actions, de nous renforcer par l’apport de nouvelles compétences, de trouver des ressources qui manquent cruellement à nos nombreux projets.

Forum des associations de Limoges 2022

Le Collectif Marceau participe ce weekend au Forum des associations organisé par la ville de Limoges au parc des expositions.

Venez nous voir et surtout nous parler, dans l’espace Vie des quartiers du Grand palais où notre stand côtoiera celui du Bâtiment 25, le futur tiers-lieu de la caserne.

Nous nous relaierons pour vous accueillir samedi 3 et dimanche 4 septembre de 10 heures à 18 heures et vous présenter nos activités et nos projets en cours : Le MarceauTour, les ateliers, nos propositions

Profitez-en pour adhérer ou renouveler votre adhésion et soutenir les actions du collectif.

Plan d'orientation du 8e Forum des association de Limoges. Le stand du Collectif Marceau est dans l'espace Vie des quartiers du Grand palais.

Le 8e Forum des associations de la Ville sur le site de la Ville de Limoges.

Première édition réussie du MarceauTour

Une vingtaine de personnes ont participé à la visite commentée du quartier Carnot-Marceau organisée par le collectif vendredi 6 mai 2022.

Le MarceauTour en vidéo

Rendez-vous à 10 h 45 devant la caserne. Nous nous sommes lancés pour deux heures et demie de promenade, ponctuée d’interventions de « spécialistes » autour des points significatifs du quartier.

Place Marceau, Stéphane, membre du Bâtiment 25, nous présente le projet de tiers-lieu. Les travaux débutent, le tiers-lieu est attendu pour le début d’année 2023. Nicolas Simonnet, ancien conservateur des monuments historiques, enrichit sa description du lieu par des réflexions sur l’urbanisme de la place Marceau et de la caserne. 

La balade se poursuit rue Hoche devant la Maison de la musique, siège et lieu de répétition des Gueules Sèches qui fêtent leurs 100 ans. Bon anniversaire !

Rue Armand Barbès, premier arrêt à l’angle du manège Montrouge : c’est l’ancien manège de cavalerie intelligemment réhabilité en logements sociaux. Second arrêt devant l’école : nous avons échangé sur la question de la mixité dans le quartier.

Le MarceauTour devant le manège Montrouge.

Avenue du Général Leclerc, nous avons discuté du projet de bus à haut niveau de services (BHNS), formidable outil de développement et de son passage : rue Armand Barbès ? Rue Hoche ? Place Carnot ? La concertation publique est attendue pour 2023.

De l’autre côté de l’avenue, l’expérimentation du passage en sens unique de la rue de Versailles est en cours : elle pacifie la circulation dans les rues du triangle Leclerc-Versailles-Thuillat, dans la dynamique de la zone 30.

En descendant la rue Émile Labussière, arrêt devant quelques bâtiments emblématiques qui relatent l’histoire industrielle et économique de la ville et qui mériteraient d’être valorisés. En bas, devant les halles, Madame Faure nous raconte quelques souvenirs de la place Carnot au XXe siècle.

Le MarceauTour au musée des Distilleries limougeaudes.

La balade s’est terminée avec Marie par la visite du musée des Distilleries limougeaudes, situé dans des locaux annexes de la Distillerie du centre qui nous a offert une dégustation de sa Gauloise. Merci à la Vinothèque !

Riche en échanges et propositions, le MarceauTour est une nouvelle occasion conviviale de se rencontrer, ou de se retrouver, de présenter nos propositions et de faire émerger des idées nouvelles des habitants et habitantes.